Articles

C’est avec une grande satisfaction que nous étions présents mercredi dernier à Vienne, splendide capitale autrichienne, pour assister à la remise des trophées de l’innovation politique. Ce fut l’occasion d’une nouvelle consécration pour la consultation pour le projet de loi République Numérique, défendu par l’ancienne secrétaire d’Etat Axelle Lemaire — récompensée ici pour son initiative inédite : celle de co-construire un projet de loi gouvernemental avec les citoyens.

Ce prix est décerné chaque année par l’Innovation in Politics Institute, un « groupe de citoyens européens non-partisans mais politiquement vigilants ». C’est une récompense qui veut célébrer les hommes et les femmes politiques européens « créatifs et courageux », et mettre en avant les projets innovants et inspirants qui permettront notamment de regagner la confiance des citoyens.

Un processus transparent et collaboratif

Axelle Lemaire est une convertie de la première heure. C’est elle qui, convaincue de la nécessité de mettre en place une expérimentation telle que Parlement & Citoyens (également finaliste à Vienne grâce au sénateur Joël Labbé) afin de co-construire « son » projet de loi pour une République numérique, s’est battue pour disséminer la bonne parole au sein du Gouvernement. C’est aussi elle qui a compris très tôt l’importance de suivre une méthodologie rigoureuse et de s’investir personnellement dans le processus.

Grâce à l’opiniâtreté de la ministre, ce sont plus de 21 000 citoyens qui ont réellement « co-construit » la loi à travers leur participation (quasi 8 500 contributions directes et 150 000 votes), poussant le Gouvernement à modifier le texte initial à 90 reprises et à créer cinq nouveaux articles de loi « citoyens ». Cette loi sera d’ailleurs adoptée à l’unanimité au Parlement, démontrant la pertinence de la démarche — pour sa part largement plébiscitée par l’enquête de satisfaction produite à l’issue de la consultation.

Toute l’équipe de Capco est infiniment fière d’avoir très modestement contribué au succès de cette consultation. Au-delà des petites gloires éphémères, il restera la certitude que République Numérique a permis de franchir une marche dans le grand escalier de la participation citoyenne à la co-construction de la décision publique. Cependant l’escalier est encore bien long et bien haut : il convient donc de jouir des honneurs mais de ne pas se détourner du travail trop longtemps 🙂

 

Mardi 5 juillet, Cap Collectif fêtait son 2e anniversaire avec toute son équipe, celle de JoliCode et de Digital Ping Pong avec lesquels nous partageons nos locaux avenue Parmentier à Paris.

A cette occasion, nous nous sommes livrés à une rétrospective de nos réalisations depuis le lancement de Parlement & Citoyens en février 2013. Et que de chemin parcouru ! En à peine 2 ans, alors que peu de gens misaient sur la réussite de cette expérimentation, nous sommes parvenus à faire avancer le sujet de la participation citoyenne à un niveau jamais atteint jusqu’à lors dans notre pays. Le premier signal est d’abord venu d’une grande entreprise qui a souhaité utiliser notre plateforme pour associer ses salariés à la construction d’un plan stratégique. Plutôt inattendue, cette demande a été suivie de beaucoup d’autres, dont celles émanant de candidats aux élections municipales de 2014. Puis est venue la consultation sur le numérique réalisée avec le CNNum et le déploiement de la plateforme à Mulhouse. Les choses se sont ensuite enchainées jusqu’à la consultation sur le projet de loi pour une République numérique dont le lancement à Matignon est venu réaliser l’affirmation un brin enthousiaste de Bastien la veille du lancement de Parlement & Citoyens.


La prophétie

« Vous verrez un jour, même Matignon utilisera notre plateforme. »
– Bastien, le 12 février 2013 à 19h, apéro au Comptoir Parmentier


Sur le plan technique aussi, le travail abattu par l’équipe apparait impressionnant. Alors que la première version de Parlement & Citoyens ne proposait qu’un module de consultation, la plateforme de Cap Collectif dispose désormais de 5 applications participatives qui seront prochainement complétées de deux nouvelles applications développées pour répondre aux besoins de clients de plus en plus nombreux et divers.

Et parce qu’un anniversaire sans surprise n’est pas vraiment un anniversaire, nous avions gardé secrète la venue d’Axelle Lemaire au bureau dans le cadre de l’opération « Cabinet ouvert » qui offre l’opportunité à des CivicTech comme la nôtre de la suivre pendant une semaine pour mieux comprendre la façon dont s’exerce la fonction de ministre. Une belle surprise pour tous les membres de l’équipe et un moment très sympa avec une ministre très à l’aise dans des environnements de geek…

Pour la suite, nous espérons que la proposition de loi du député Patrice Martin-Lalande visant à systématiser les consultations sur les projets et propositions de loi ira au bout afin que la voie que nous avons ouverte ne se referme pas après 2017…

Côté Cap Collectif,  nous espérons boucler une première levée de fonds en tout début d’année prochaine pour accroitre notre développement en France, poursuivre l’internationalisation que nous avons démarrée avec quelques projets au Québec et continuer de faire grandir notre équipe. Si vous cherchez un job dans une CivicTech, gardez un oeil sur la page recrutement.