Entrées par

Déjeuner-débat – Municipales 2020

Le 19 juin, Cap Collectif révélait les résultats de l’étude menée avec OpinionWay sur Les Français et l’engagement citoyen aux élections municipales à l’occasion du lancement de son offre dédiée aux candidates et candidats aux élections municipales. Retour sur cet événement.

La Caisse des dépôts accueillait ce 19 juin Cap Collectif et ses invités, Audrey Pulvar (Paris en Commun), Philippe Laurent (Maire de Sceaux et Secrétaire Général de l’AMF) et Julien Nessi (rédacteur en chef d’Horizons Publics).

C’est après un chaleureux mot d’accueil de Géraldine Welter – Directrice adjointe du Département Transition Numérique de la caisse des dépôts – que Frédéric Micheau, Directeur des études d’OpinionWay, a présenté les résultats de l’étude.

Les résultats de cette étude effectuée au lendemain du Grand Débat sont sans appel : à l’ère post-grand débat, les citoyens veulent plus que jamais être au cœur de la campagne des élections municipales 2020.

Un mot d’ordre : plus de participation !

Selon l’étude, 83% des Français se disent prêts à donner leur avis sur un programme électoral. Pour Cyril Lage, le président de Cap Collectif, ce chiffre est à mettre en regard de l’étude annuelle du CEVIPOF sur la participation qui révèle en 2018 que 85% des Français estiment que les politiques ne se préoccupent pas d’eux. Les résultats de l’étude faite par OpinionWay pour Cap Collectif ne sont pas une surprise pour le Président de Cap Collectif, qui constate un déficit d’inclusion ancré dans les organisations publiques comme privées.

Cyril Lage en réaction aux résultats de l’étude OpinionWay pour Cap Collectif

Toutefois, c’est bien le niveau d’engagement révélé par l’étude qui a davantage de quoi surprendre selon Cyril Lage, mais “ces résultats ne viennent qu’étayer le sentiment de dégagisme, (…), il y a un rejet des modes d’organisation actuels de la vie politique, mais pas un désengagement des citoyens”, comme l’atteste l’étude.

Cyril Lage insiste toutefois sur le décalage important sur les intentions de participation et le passage à l’acte dans les faits lors des consultations citoyennes. Pour lui, le passage à l’acte dépend principalement des modalités de mise en place d’un projet participatif par les décideurs : “Nous avons mené plus de 750 projets depuis notre création. Lorsque l’on propose aux citoyens des gadgets ou des choses qui se situent à la périphérie de la décision publique, ils ne viennent pas.”

Municipales 2020 : construire son projet de territoire avec les habitants

L’étude met en exergue le désir d’inclusion des Français dans les campagnes électorales. 89% des Français considèrent que les candidats doivent impliquer les citoyens dans l’élaboration de leur programme.

Ce phénomène est déjà compris par certains, comme Paris en commun, association représentée ce jour-là par Audrey Pulvar, qui a mis en place une plateforme participative afin d’alimenter les réflexions du collectif en vue des  municipales de 2020, se saisissant de l’offre Cap Collectif pour les candidates et les candidats.

Cyril Lage, Philippe Laurent, Thomas Bouillonois et Audrey Pulvar échangent sur les résultats de l’étude.

La plateforme Paris en Commun décline sous 27 items liés à la vie quotidienne des parisiennes et des parisiens, la question des communs. Pour Audrey Pulvar, “il y a beaucoup à faire sur la notion de communs, … Il est inimaginable aujourd’hui de conduire des politiques publiques sans passer par une vraie co-élaboration avec le grand public, avec les citoyennes et citoyens, qui ont besoin d’être impliqués”.

Elle ajoute, “c’est plutôt réjouissant, à l’heure où on parle régulièrement de l’abstention, du vote de refuge dans les extrêmes, de voir que lorsqu’on organise une consultation, une co-construction avec les citoyennes et citoyens sur l’ensemble du territoire, en dehors des chemins habituels, on rencontre un très large public, et une volonté de s’impliquer.”

L’étude d’OpinionWay pour Cap Collectif démontre une nécessité de changement. La consultation des citoyens : passage obligé des campagnes municipales 2020 ? À suivre…

« Les Français et l’engagement citoyen pour les municipales 2020 »

Une enquête OpinionWay pour Cap Collectif

Écoute, inclusion et co-construction :​ ​à l’ère post-grand débat, les c​itoyens veulent plus que jamais être​ au cœur de la campagne des élections municipales de 2020

Découvrez les grands enseignements illustrés de l’étude menée par OpinionWay pour Cap Collectif, dans le cadre du lancement de l’offre dédiée aux candidates et candidats aux élections municipales 2020.

 

Infographie cap collectif x opinionway

Vous réfléchissez à l’organisation d’une co-construction ou de toute autre démarche participative et souhaitez approfondir le sujet ?

  • Reléguant le profil des candidats au second plan (21%), et leur parti politique aux oubliettes (14%), 63% des Français déclarent que leur choix électoral dépendra surtout du projet des candidats.
  • Ce rejet des partis politiques se double d’une volonté de renouvellement dans la composition des listes électorales : 68% des Français aimeraient voir la candidature de plus de femmes, de plus de jeunes (67%) et de plus de personnalités sans étiquette politique (66%).
  • « Écoute des habitants » pour 71% et « prise en compte de leurs propositions » pour 66% : les deux principales qualités attendues de la part des candidats confirment que les Français veulent plus que jamais faire entendre leur voix et participer aux décisions locales.
  • De l’écoute à la participation : face aux programmes conçus par les candidats maires et leurs équipes, 72% des Français affichent leur préférence pour une liste dont le programme aurait été co-construit avec les habitants et 83% d’entre eux déclarent qu’ils seraient prêts à donner leur avis sur un programme si un candidat le proposait.
  • 89% des Français considèrent que les candidats doivent impliquer les citoyens dans l’élaboration de leur programme.
  • Espace de concertation, tableau de bord de suivi et évaluation participative des politiques publiques ainsi que budgets participatifs sont également plébiscités et constituent des dispositifs participatifs attendus par les citoyens post élection.

Découvrez l’étude complète

Déjeuner-débat – Municipales 2020 : Le Grand Débat va-t-il influer sur les stratégies électorales des candidats ?

Comment un candidat devrait élaborer son programme ? Les Français répondent !

A l’occasion de la révélation des résultats de l’étude exclusive de Cap Collectif, réalisée avec OpinionWay, sur « les Français et l’engagement citoyen pour les élections municipales »,

Cap Collectif organise un déjeuner-débat sur le thème :

Municipales 2020 : Le Grand Débat va-t-il influer sur les stratégies électorales des candidats ?

  • Composition des listes, profil des candidats : quelles sont les attentes des Français pour la campagne électorale des Municipales 2020 ?
  • Les programmes à la loupe : comment élaborer un programme local à l’ère post-grand débat ?
  • Consultations publiques, évaluation participative des politiques publiques… : les nouveaux leviers de l’engagement citoyen

En présence de :

  • Emmanuel GREGOIRE, Premier adjoint de la maire de Paris et Membre de Paris en Commun
  • Philippe LAURENT, Maire de Sceaux, Secrétaire général de l’AMF
  • Frédéric MICHEAU, Directeur des études chez OpinionWay
  • Cyril LAGE, Co-fondateur et Président de Cap Collectif

Vous réfléchissez à l’organisation d’un budget participatif ou de toute autre démarche participative et souhaitez approfondir le sujet ?

« Il était une fois storybook, mon styleguide »

L’équipe Technique de Cap Collectif regorge de talents. Cette semaine, Amélie Tamisier vous explique comment l’équipe a créé un guide de style destiné à Cap Collectif.

Le guide de style – style guide en anglais – permet aux développeurs de regrouper et uniformiser les éléments visuels génériques qu’on retrouve sur notre plateforme. C’est alors une référence commune pour toute l’équipe. L’objectif ? Accroître l’efficacité lors des différents développement web !

Pour les novices, quelques précisions : un guide de style est une bibliothèque de composants réutilisables, c’est une référence commune pour toute l’équipe. Celui-ci permet d’avoir un code plus propre, plus cohérent et maintenable. Il est utile pour un projet qui est amené à évoluer dans le temps.

Retrouvez le guide style ici.

Cap Collectif soutient “L’initiative e-Bastille”

e-Bastille, branche française de l’Internet Society, lance la première plainte groupée contre Facebook, pour dénoncer les violations des droits numériques des citoyens. Cap Collectif soutient son action.

Cyril Lage, fondateur de Cap Collectif, s’engage avec 19 personnalités aux côtés de l’ONG e-Bastille afin de « faire respecter nos libertés individuelles sur internet et nos droits en matière de protection de nos données personnelles ».

Profondément ancré dans l’ADN de Cap Collectif depuis sa fondation en 2014, le respect des données personnelles est l’un de nos fondements. Celui-ci se manifeste par une politique open data sur l’ensemble de nos plateformes et une politique commerciale qui s’interdit toute forme de marchandisation des données des citoyens.

Ainsi, Cap Collectif, par la signature de son co-Fondateur et Président Cyril Lage, s’engage aux côtés d’e-Bastille dans cette action de groupe en justice pour la protection de nos données personnelles contre Facebook, qui au delà de sa popularité, se distingue par le manque d’attention porté à la protection de nos données personnelles.

Le manifeste

DECLARATION CITOYENNE POUR LA PROTECTION DE NOS DONNEES PERSONNELLES

Grâce à l’entrée en vigueur du nouveau Règlement Général pour la Protection des Données au sein de l’Union Européenne, nous sommes en droit d’avoir :

  1. le choix d’utiliser — ou non — nos données de façon libre et éclairée

Les grandes entreprises qui concentrent notre attention sur Internet, les GAFAMI en particulier, ne sont pas à la hauteur de ces revendications légitimes. Facebook, tout particulièrement, se distingue semaine après semaine par le manque d’attention porté à la protection de nos données personnelles. En témoignent les multiples fuites de données liées à l’affaire Cambridge Analytica, la collecte en toute opacité de nos données de santé, celles liées à nos opinions politiques, nos orientations sexuelles, nos croyances religieuses… sans parler de l’impossibilité de s’opposer à leur traitement. A ces titres, nous considérons qu’en l’état actuel, Facebook est en infraction nette avec les juridictions européennes qui réglementent la gestion de nos données.

Nous unissons donc nos voix autour de l’initiative e-bastille, portée par l’ONG Internet Society France, pour demander réparation à Facebook en lançant la première action de groupe en justice pour la protection de nos données personnelles. Nous exigeons la cessation des 7 manquements constatés afin de s’assurer du respect de nos droits et réclamons 100 millions d’euros de dommages et intérêts.

Nous sommes 370 millions de citoyens européens sur Facebook, toutes et tous concernés. D’ici le début du procès, soyons nombreux à reprendre en main notre destin numérique en donnant mandat à l’Internet Society France pour nous représenter dans le cadre de cette action de groupe en justice face à Facebook.

40 collectivités ont lancé un projet participatif grâce à la plateforme de Cap Collectif

L’équipe de Cap Collectif est fière d’accompagner les communes d’Issy-les-Moulineaux, Viroflay, Chevreuse, Vaulx-en-Velin ou encore Biarritz dans le lancement de leurs projets participatifs en ce début d’année. L’échelle régionale n’est cependant pas en reste puisque nous accompagnerons prochainement la Région Bourgogne Franche-Comté dans la mise en place du premier budget participatif régional et La Réunion, qui souhaite définir avec les habitants de l’île les modalités de mise en oeuvre d’un Conseil Constitutif Citoyen. Ces différents lancements sont à l’image de l’ensemble des collectivités territoriales qui ont fait confiance à Cap Collectif depuis sa création : diverses ! Retour sur 4 années de collaboration, en chiffres et en images.

Infographie collectivités territoriales

Pour tout savoir des budgets participatifs, téléchargez notre guide complet. Utilisé par plus de 35 collectivités, nous vous donnons toutes les astuces pour réussir les votre.

Si les collectivités avec lesquelles nous travaillons sont diverses, leurs problématiques sont souvent communes d’un territoire à un autre. Pour permettre aux agents opérant des projets participatifs d’échanger sur leurs expériences, y compris dans l’utilisation de notre plateforme, nous avons donc mis en place dès 2017 un réseau apprenant de nos collectivités clientes. Ce réseau se réunit deux fois par an dans les locaux de Cap Collectif. Ces échanges sont fondamentaux et suivent notre vision originale du développement d’un logiciel comme Capco : celle d’un échange permanent avec les utilisateurs de la plateforme grâce à une feuille de route que nous maintenons au quotidien. Ce lien – qui dépasse les réunions semestrielles, grâce notamment à la mise en place d’une liste de diffusion – nous permet de rationaliser et d’améliorer la mise en développement de nouvelles fonctionnalités. En écoutant attentivement le terrain, le prestataire que nous (ne) sommes (pas uniquement) est en mesure d’apporter le meilleur service possible à ses clients actuels. Et, à nos futurs clients, la garantie d’une solution éprouvée répondant parfaitement à leurs besoins.

Vous réfléchissez à l’organisation d’un budget participatif ou de toute autre démarche participative et souhaitez approfondir le sujet ?

Nos collectivités utilisatrices récompensées !

Les 29 et 30 janvier s’est tenu à La Défense le salon AP Connect, le rendez-vous annuel dédié à la transition numérique des administrations publiques. Cette année, AP Connect s’est associé à l’association Villes Internet. Nous avons eu le plaisir de tenir un stand avec Bourg-la-Reine et Santeny lors de cette édition. Maxime, chargé de développement chez Cap Collectif, était accompagné sur ce salon par nombre de nos collectivités utilisatrices. L’occasion pour nous de remercier les collectivités de Bourg la Reine, Clermont-Ferrand, Santeny et Villecresnes de nous avoir fait confiance dans la mise en place de leur budget participatif ! A l’occasion du 20ème palmarès des collectivités labellisées Villes, Villages et Territoires Internet, les villes de Villescresnes et de Santeny ont été récompensées par le label @, félicitations ! Merci à elles de nous faire confiance. Vous pouvez découvrir le palmarès complet Villes Internet 2019 ici.

Pour tout savoir des budgets participatifs, téléchargez notre guide complet. Utilisé par plus de 35 collectivités, nous vous donnons toutes les astuces pour réussir les votre.