La commune de Magny-le-Hongre, collectivité de 8 500 habitants située dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée en région parisienne, a décidé de se lancer à son tour dans le budget participatif grâce à une plateforme Capco. Elle rejoint une communauté de villes et de métropoles de plus d’1,3 million d’habitants : Rennes, MulhouseMontreuilOrléans, CourbevoieClermont-Ferrand et Le Mans. Et nous sommes en discussion avec d’autres.

https://budgetparticipatif.magnylehongre.fr/

Le responsable de la démocratie locale à Rennes nous le disait récemment : « le budget participatif constitue un levier fort de participation, de création de lien social et d’innovation ». Le maire d’Orléans, pour sa part, est certain que « le budget participatif deviendra un élément de l’ADN des politiques locales ».

Mais il s’agit là de deux vastes territoires, deux capitales. Ce qui nous intéresse ici avec Magny, c’est qu’il s’agit d’un terrain de jeu inhabituellement modeste au regard des acteurs attendus sur ce genre d’exercice. Persuadés que le volume de participation n’est pas un critère décisif en soi, nous observerons donc avec intérêt les conclusions de cette première expérimentation à une telle échelle.

Les Hongrémaniens ont jusqu’au 15 juin pour faire des propositions d’amélioration de leur cadre de vie, dans la limite des 0,8 % du budget d’investissement réservés au budget participatif cette année.