Coop de France représente les coopératives agricoles, agroalimentaires et forestières françaises, soit environ 2 500 entreprises. Elle promeut le modèle coopératif et intervient comme force de proposition, notamment auprès des pouvoirs publics français et européens ou des médias.

A l’instar des Etats généraux de l’alimentation que le Gouvernement a menés l’an dernier (sur une plateforme Capco) afin de questionner la filière au niveau national, les coopératives agricoles souhaitent aujourd’hui débattre, et élargir le débat à la participation de tous ceux qui le veulent, pour proposer une « vision d’avenir » en s’appuyant sur les contributions qui viendront alimenter ce débat.

Nous devons sortir des oppositions de principe et répondre aux attentes des agriculteurs-coopérateurs, des salariés et des consommateurs-citoyens.

Le Grand Débat Coopératif 2018 qui s’est lancé aura lieu jusqu’en septembre 2018. Coop de France a d’ores et déjà annoncé qu’elle réaliserait, à l’issue de la consultation, une synthèse des propositions d’engagements qui sera envoyée aux 2 500 coopératives agricoles afin qu’elles choisissent de prendre un ou plusieurs engagements en fonction de leur contexte local. Par ailleurs une synthèse de ces engagements sera rendue publique lors du congrès de Coop de France en décembre 2018 et communiquée au grand public et aux décideurs politiques locaux et nationaux.

D’ici là, les agriculteurs ou agricultrices adhérent(e)s à une coopérative et/ou les salarié(e) d’une coopérative ou d’un groupe coopératif sont invité(e)s à participer en deux temps : d’abord à un sondage de perception de la réalité coopérative. Ensuite à une consultation multi-thématique :