Lancement de la plateforme des Etats généraux de la bioéthique

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) est une institution indépendante fondée en 1983, faisant de la France le premier pays à créer un laboratoire de réflexion dédié aux sciences de la vie et à la santé. Il a pour mission de « donner des avis sur les problèmes éthiques et les questions de société soulevés par les progrès de la connaissance ».

La dernière révision de la loi bioéthique prévoyant que « tout projet de réforme » sur ces problèmes éthiques et sociétaux « doit être précédé d’un débat public sous forme d’états généraux », le CCNE a donc décidé de lancer des Etats généraux de la bioéthique (EGB). Ceux-ci visent à recueillir un large panorama d’opinions de la société de la façon la plus objective possible en permettant à chacun de participer à travers la plateforme propulsée par Capco, mais également grâce à des débats éthiques en régions dont l’enjeu sera « de faire émerger les problématiques en tension sans orienter les débats, pour cela il faut éviter la dimension experte et partisane » selon Jean-François Delfraissy, président du CCNE.

Les EGB proposeront à la population de débattre au sein de neuf consultations [?] pour s’informer sur l’ensemble des sujets abordés mais aussi pour exprimer sa propre opinion sur chacune des neufs thématiques :

L’ensemble des contributions fera l’objet d’un rapport de synthèse qui sera remis à l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) avant clôture officielle des EGB en juillet.

Pour participer : https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/