Axelle Lemaire lauréate des Innovation In Politics Awards

C’est avec une grande satisfaction que nous étions présents mercredi dernier à Vienne, splendide capitale autrichienne, pour assister à la remise des trophées de l’innovation politique. Ce fut l’occasion d’une nouvelle consécration pour la consultation pour le projet de loi République Numérique, défendu par l’ancienne secrétaire d’Etat Axelle Lemaire — récompensée ici pour son initiative inédite : celle de co-construire un projet de loi gouvernemental avec les citoyens.

Ce prix est décerné chaque année par l’Innovation in Politics Institute, un « groupe de citoyens européens non-partisans mais politiquement vigilants ». C’est une récompense qui veut célébrer les hommes et les femmes politiques européens « créatifs et courageux », et mettre en avant les projets innovants et inspirants qui permettront notamment de regagner la confiance des citoyens.

Un processus transparent et collaboratif

Axelle Lemaire est une convertie de la première heure. C’est elle qui, convaincue de la nécessité de mettre en place une expérimentation telle que Parlement & Citoyens (également finaliste à Vienne grâce au sénateur Joël Labbé) afin de co-construire « son » projet de loi pour une République numérique, s’est battue pour disséminer la bonne parole au sein du Gouvernement. C’est aussi elle qui a compris très tôt l’importance de suivre une méthodologie rigoureuse et de s’investir personnellement dans le processus.

Grâce à l’opiniâtreté de la ministre, ce sont plus de 21 000 citoyens qui ont réellement « co-construit » la loi à travers leur participation (quasi 8 500 contributions directes et 150 000 votes), poussant le Gouvernement à modifier le texte initial à 90 reprises et à créer cinq nouveaux articles de loi « citoyens ». Cette loi sera d’ailleurs adoptée à l’unanimité au Parlement, démontrant la pertinence de la démarche — pour sa part largement plébiscitée par l’enquête de satisfaction produite à l’issue de la consultation.

Toute l’équipe de Capco est infiniment fière d’avoir très modestement contribué au succès de cette consultation. Au-delà des petites gloires éphémères, il restera la certitude que République Numérique a permis de franchir une marche dans le grand escalier de la participation citoyenne à la co-construction de la décision publique. Cependant l’escalier est encore bien long et bien haut : il convient donc de jouir des honneurs mais de ne pas se détourner du travail trop longtemps 🙂