Cap Collectif lauréat des Trophées Participation et Concertation 2017

C’est avec un plaisir non feint que nous avons reçu ce matin à l’Hôtel de Roquelaure notre trophée « Participation & Concertation » organisé par La Gazette des Communes et Décider Ensemble. Le plaisir était d’autant plus intense que le jury a eu la gentillesse de récompenser avant tout notre méthodologie de co-construction de la décision, à travers la consultation des députés Luc Belot et Patrice Martin-Lalande qui s’est déroulée l’hiver dernier sur la plateforme Parlement & Citoyens.

Un plaisir intense car cette consultation de la fin 2016 a été, sans aucun doute, un jalon de la plus haute importance dans notre petite histoire personnelle, comme l’a été le lancement de Parlement & Citoyens en février 2013. A cette époque, nous n’avions recueilli que (très) peu de soutiens côté politique. Beaucoup de « ça ne marchera jamais » et de « ça ne m’intéresse pas » — dans le meilleur des cas. La consultation du sénateur Joël Labbé — puis la promulgation de la loi qui porte son nom — a commencé à en convaincre certains. Un immense travail de pédagogie, de terrain, un gigantesque labeur que nous poursuivons au quotidien à travers Cap Collectif pour essaimer nos convictions et notre méthodologie, commence à porter des fruits. Et nous commençons tout doucement à les récolter, hier avec République Numérique, aujourd’hui avec les Etats généraux de l’alimentation.

Attention aux gloires éphémères

Lorsque deux députés de deux partis différents (PS et LR) ont donc mis en ligne l’hiver passé leurs propositions pour « généraliser les consultations en ligne » au Parlement, nous avons célébré la nouvelle comme il se doit. Pas comme l’aboutissement d’une mission qui nous aurait échappée — car le travail n’est jamais fini et les gloires éphémères ne remplacent les grandes victoires de fond — mais comme la terminaison d’un cycle positif débuté trois ans plus tôt : celui consistant à changer les pratiques des lieux de décision, de transformer les institutions de l’intérieur, de mettre la participation des citoyens et la transparence des processus décisionnels au centre de notre système démocratique.

Ce trophée, décerné par des spécialistes indiscutés de la participation et des territoires (Loïc Blondiaux, Marylise Lebranchu, Laurence Allard, Damien Bertrand, Emma Bothorel, Patrice Carré, Brigitte Menguy et Apolline Prêtre — que nous remercions ici vivement) est une fierté. Il ne nous fait cependant pas oublier d’où nous venons, les obstacles que nous avons franchis et surtout le chemin qui reste à parcourir pour disséminer notre vision d’une société fondée sur la collaboration entre les individus qui la composent.

Ce chemin, nous l’observons avec un esprit positif, constructif, inclusif et confiant.