Fiche de lecture : le “PRAF” de Brice Teinturier

Plus rien à faire, plus rien à foutre, la vraie crise de la démocratie par Brice Teinturier

La revalorisation de la tradition

“L’un des résultats que je tiens pour les plus décisifs dans la compréhension de la société française est le suivant : en 2006, 34% seulement des français affirmaient : “Dans ma vie, je m’inspire de plus en plus des valeurs du passé”. En 2008, ils sont 37%. En 2010, 43%. en2012, 45%. En 2014, 47%.”

“Ce besoin de retrouver du sens dans le passé et dans ce qui dure est en grande partie une réaction à la dilution de valeurs partagées, dans une société de plus en plus dominée parce qui est fragmentaire et immédiat.”

“Le référentiel commun fabriqué par les médias se fonde donc sur deux piliers : d’un côté, la consommation et la logique marchande à travers une information de plus en plus axée sur la consommation ; de l’autre, la culture et la valorisation de la tradition et de la mémoire. Les deux ne sont pas juxtaposés. Le premier engendre le second, il en est même la condition. On remarquera en passant que les deux sont les adversaires traditionnels de la gauche, ce contre quoi elle s’est historiquement construite.”

“Mais cette information n’en demeure pas moins un levier de la Praf attitude. En donnant une telle place aux logiques marchandes, elle renforce le consommateur plutôt que le citoyen. Et en favorisant la tradition, elle légitime l’idée d’un ordre pré-établi plutôt qu’un ordre à discuter et inventer. Dans les deux cas, elle éloigne les citoyens du politique plus qu’elle ne les rapproche.”

“Pour d’autres français cette information est en décalage avec leurs valeurs profondes […] Elle induit alors une réaction de rejet non seulement à l’égard de la politique mais de l’information elle-même.”

La crise de l’efficacité du politique ?

“En 2016, 65% des français estiment que “quel qu’il soit, aucun gouvernement n’est en mesure d’obtenir de véritables résultats” soit onze points de plus en 8 ans”.

“Seuls 3% des français estiment que l’action du gouvernement améliore leur situation personnelle, 60% qu’elle la détériore, 36% qu’elle n’a pas d’incidence (sondage mai 2016)”.

La PRAF attitude

  • 24% des français déclarent qu’ils ont toujours été intéressés par la politique et qu’ilsle sont encore
  • 28% qu’ils ont toujours été intéressés par la politique, le sont toujours mais moinsqu’avant
  • 27% qu’ils étaient dans le passé intéressés par la politique mais que c’est fini etqu’ils ne le sont plus vraiment
  • 21% qu’ils n’ont jamais été intéressés par la politique

Le numérique/la civic tech

“La démocratie semble de moins en moins capable de répondre à cette demande de changement. Que s’est il passé ? une révolution numérique tout simplement…”

“16% des français se déclarent mal à l’aise avec les nouvelles technologies” à mettre en parallèle des “68% considèrent qu’elles leur simplifient la vie”.

“La primaire n’est pas une réponse à la crise démocratique. Et c’est plutôt du côté de la civic tech qu’il faut se tourner pour la trouver”.

“Il y a deux écueils à éviter : la fossilisation de la démocratie représentative / le mirage de la démocratie liquide”.